Ferme des Bouillons : La force publique contre l’alternative

19.08.2015 Ce matin, les forces de l’ordre sont intervenues pour déloger les habitants de la Ferme des Bouillons, dans la banlieue de Rouen.
Pour la Confédération paysanne, cette intervention violente inadmissible est le reflet d’une volonté politique de faire taire les alternatives.

Le projet collectif de la Ferme des Bouillons est issu d’une mobilisation pour empêcher l’artificialisation de l’une des dernières fermes de la banlieue rouennaise, alors vouée à devenir un centre commercial. Les services de l’Etat ont aujourd’hui admis que ces terres devaient garder leur vocation agricole. Justement, elles sont cultivées et des animaux y sont élevés !

La Confédération paysanne apporte tout son soutien aux paysans et militants de la Ferme des Bouillons. Les combats menés pour la sauvegarde des terres agricoles, aux Bouillons, à Notre-Dame-des-Landes et partout ailleurs, sont indispensables pour l’avenir. A l’heure où le système agricole va dans le mur, les alternatives doivent être soutenues, et non écrasée par la force !

Un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités récentes :

Prochain rassemblement les 28, 29 et 30 mai 2021

C’est reparti. Le prochain rassemblement aura lieu les 28,29 et 30 mai 2021. A bientôt

En savoir plus

[Modifications du 22 octobre]:La nuit de la colère, Cran Gevrier

Des nouvelles info, Covid oblige : Pour tenir compte des mesures sanitaires prises par le préfet de la Haute Savoie et garantir l’équilibre (...)

En savoir plus

CNNR : piqueniques résistants du 27 juin

CRHA s’est engagée avec d’autres dans l’organisation de piqueniques résistants le 27 juin à l’initiative du CNNR. Toutes les informations sur le CNNR (...)

En savoir plus

Appel à soutien à Massa Koné

A la suite de l’attaque dont Massa KONE a été victime, les organisations paysannes et de défense des droits humains lancent un appel financier. (Voir (...)

En savoir plus