Vidéo de l’intervention de Sophie Wahnich (N°3/4 série du 12 mars)


Conférence du 12 mars 2010 - Annecy - Instrumentalisation de l’Histoire

Sophie Wahnich, historienne au CNRS, présente sa vision actuelle de formes d’instrumentalisation de l’histoire , notamment via les musées historiques, tant en France qu’en Europe.

Elle évoque le brouillage des repères politiques et des références historiques, particulièrement marqué avec la présidence de N. Sarkozy sous la patte de Henri Guaino.

Elle pose la problématique de la violence et des "formes de l’héroïsme".

- L’exemple du musée de Vassieux en Vercors.
En fait il y a 2 musées : celui des Résistants avec des objets des événements, une muséographie à l’ancienne et des documents de l’époque et le musée-mémorial qui n’a pas de collection et propose des scénographies sans s’appuyer sur les documents présentés au réel.

Flash Video - 90.6 Mo
Sophie Wahnich, début de son exposé

Un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités récentes :

27 mai : Déclaration du Conseil National de la Nouvelle Résistance

Pour des jours heureux Déclaration du Conseil National de la Nouvelle Résistance du 27 mai 2020 Cette déclaration, réalisée dans l’urgence, est un (...)

En savoir plus

Non à la mesure de suspension adoptée contre Jean-Pierre Dubois

Pour le retrait immédiat de la mesure de suspension adoptée contre le professeur Jean-Pierre Dubois par la Présidente de l’Université Paris Saclay. (...)

En savoir plus

Mobilisation des associations citoyennes

Appel aux associations citoyennes à se mobiliser pour une transformation écologique, démocratique et solidaire Départ dématérialisé de la Caravane le (...)

En savoir plus

Nous retrouverons les Jours Heureux ???

Sur le moment je n’y croyais pas. C’est du même ordre que Nicolas Sarkozy citant Guy Môquet. Je me suis dit : non, pas lui ! Depuis une bonne (...)

En savoir plus