Vous êtes ici : Accueil > CRHA ? > Hommages > Décès de Stéphane HESSEL, parrain de CRHA
Publié : 27 février 2013

Décès de Stéphane HESSEL, parrain de CRHA

Communiqué de « Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui »

JPEG - 163.4 ko

Hommage à Stéphane Hessel

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Stéphane Hessel. Il était le parrain de notre association.
Il se disait serein face à la mort mais c’est toujours avec peine que nous apprenons le départ de grands hommes qui ont contribué à élever le niveau de réflexion quant au devenir de nos sociétés.
Après Raymond Aubrac, ce sont deux repères forts de la pensée républicaine et humaniste qui sont partis. Ils resteront des rencontres marquantes pour chacun d’entre nous.

En cette journée particulière, nous avons tous en souvenir ce discours merveilleux, rempli d’optimisme et de combativité, qu’il avait prononcé sur le Plateau des Glières en mai 2008 lors du rassemblement « Paroles de Résistances ». Cette prise de parole, reprise dans le film « Walter, retour en résistance », donna naissance à son livre à succès « Indignez-vous ! ». Il nous fit ensuite l’honneur de revenir à deux reprises en 2009 et en 2011 pour la plus grande satisfaction des participants.

Pour lui, il était important de rappeler les faits d’armes de la Résistance, mais il ne fallait surtout pas oublier la pensée politique et le projet de société révolutionnaire qui les accompagnaient. A « Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui », fidèles à ses idées et selon ses encouragements, nous poursuivrons le combat de Stéphane Hessel lors des « Forums des Résistances » et des « Paroles de Résistances » qui auront lieu les 18 et 19 mai prochain à Thorens-Glières et au Plateau des Glières.
Un hommage particulier lui sera rendu à cette occasion.

Pour l’instant, laissons-lui le dernier mot :
S’il y a aujourd’hui des obstacles de même nature que le nazisme et la collaboration, peut-être parfois plus lourds, il n’y a aucune raison qu’on n’arrive pas à les surmonter.
Il suffit qu’il y ait une minorité active, solide ; des jeunes qui en veulent, qui considèrent que l’engagement ça signifie quelque chose et qui ont une responsabilité. Eh bien, ils n’ont pas besoin d’être majoritaires. Il suffit qu’ils soient le levain qui fait monter la pâte et à ce moment-là nous aurons une France résistante. (Plateau des Glières – mai 2008)

Thorens-Glières, le 27 février 2013